1.png

Vos Portes et Fenêtres Bordelaises ! 

15 Décembre 2020

Au-delà de la grande façade des quais, les baies et leurs menuiseries contribuent à la qualité architecturale du paysage de la ville de pierre, Bordeaux, reconnue aujourd’hui comme référence du paysage urbain d’agglomération.. Conserver ou remplacer ? En fonction de l’état de vos menuiseries anciennes, vous pouvez : soit les conserver, les réparer et le cas échéant les adapter pour répondre au confort souhaité en matière d’isolation phonique et thermique voire d’étanchéité à l’eau, soit les remplacer par des modèles adaptés au dessin des baies et au caractère architectural de votre bâtiment. 

 

La diversité des menuiseries dans Bordeaux montre qu’il n’existe pas de menuiserie modèle pour chaque baie. En revanche, le respect de quelques principes permet d’accorder baie et menuiserie et offre de nombreuses possibilités d’adaptions remarquables. De nombreuses constructions présentent des menuiseries anciennes de grande qualité et conçues pour durer. Avant d’envisager de changer vos portes et fenêtres, demandez-vous s’il n’est pas possible de les conserver ou de les restaurer ! Le remplacement doit être envisagé seulement si les menuiseries sont fortement abîmées et ne présentent plus les qualités requises à leur maintien. Il faudra alors des modèles adaptés au dessin des baies et au caractère architectural du bâtiment.

CONSERVER ET ENTRETENIR

LES MENUISERIES BORDELAISE 

La réparation des menuiseries en bois est une alternative raisonnable à leur remplacement souvent plus coûteux. Ce choix est en général dicté par l’intérêt patrimonial et historique que présentent les menuiseries anciennes. Il s’agit avant tout d’entretenir et de prévenir la dégradation des châssis, par des gestes simples qui permettent d’en assurer la conservation. 

 

Pour l’entretien des portes et fenêtres, il est conseillé de mettre à nu la menuiserie par ponçage, sablage ou décapage manuel. Le bois peut être teinté et verni pour mettre en valeur ses qualités naturelles. Dans le cas contraire, trois couches de peinture sont nécessaires. Autres gestes simples :

> S’assurer du bon fonctionnement des ouvrants et les faire réparer au besoin.
> Déboucher les orifices d’évacuation d’eau de la pièce d’appui.

> Remplacer les mastics. 

> Repeindre régulièrement.

Avant d’engager des travaux de peinture, il faut changer ou réparer les éléments de menuiserie abî- més (plinthes, moulures, panneaux...) et redresser, équarrir et ajuster l’ensemble de la menuiserie. 

 

La Couleur à aussi toute son importance, sur les portes d’entrée ou de garage : des couleurs sombres (vert bouteille, gris, noir, bleu foncé...) ou une teinte bois foncée. Sur les fenêtres, volets et soupireaux : des couleurs claires (blanc, petit gris, beige, RAL 9001, 9002, 7035...). Dans tous les cas : harmoniser les couleurs et faire contraster les portes avec les autres menuiseries. 

 

Afin d’améliorer les performances des portes et fenêtres anciennes, différentes solutions existent, il est nécessaire de le faire en fonction du type et de la nature de la menuiserie, du caractère de la baie (dessin, dimensions) et de la forme de la maçonnerie, des adaptations des menuiseries sont possibles sans dénaturer l’existant tout en améliorant les qualités d’isolation initiales. 

 

Il est possible d’effectuer :

> La Modification de l’épaisseur du vitrage (à n’envisager qu’après diagnostic d’un professionnel) 

> Le Survitrage 

> La Double fenêtre posée à l’intérieur de l’habitation 

> Le Double vitrage avec profilé d’adaptation le plus invisible possible depuis l’extérieur

En revanche, les menuiseries de type « rénovation », c’est-à-dire la pose d’un nouveau dormant sur un dormant existant, sont à proscrire. Elles réduisent en effet considérablement l’apport de lumière et disproportionnent les rapports pleins/vides (menuiseries/vitrages) et on obtient alors des parties pleines qui occupent plus de 50% de la surface totale de la baie. 

CHANGER

LES MENUISERIES BORDELAISES

Lorsque les menuiseries anciennes sont fortement abîmées et ne présentent plus les qualités requises à leur maintien (vétusté avancée, perte d’étanchéité au bruit et à l’air voire à l’eau, sécurité déficiente...), deux solutions peuvent être envisagées :

> Réaliser un modèle s’inspirant de la menuiserie remplacée en terme de dessin, de proportions et de profils, de matériau et de couleur (solution généralement préconisée pour les monuments historiques et les architectures protégées), 

> Réaliser un modèle adapté respectueux du caractère architectural de l’édifice mais intégrant les éléments de modernité liés au confort recherché ou aux modes de vie actuels (double vitrage avec verres performants...).

Une Menuiserie doit être adaptée à la baie, celle-ci laissant un passage à travers le mur destinée pour recevoir la menuiserie, c’est à dire qu’elle sera exactement de la même forme et des mêmes dimensions que la baie maçonnée en général. 

S’inspirer des modèles anciens. Éviter de «contredire» la forme de la baie. Bien calculer les proportions et le dimensionnement. Équilibrer les parties pleines et vitrées. Adapter la menuiserie à la baie et non la baie à la menuiserie. Éviter les entresols dans les baies anciennes et ne pas intégrer plusieurs menuiseries dans une même baie. Positionner les menuiseries en fonction de la maçonnerie. Choisir le positionnement selon la nature de la maçonnerie. Accorder les volets et contrevents aux dormants et ouvrants. 

Respecter l’emplacement prévu pour la menuiserie. Lorsqu’un remplacement est réalisé, porte ou fenêtre doivent être placées dans la feuillure destinée à les recevoir, en retrait du nu extérieur de la façade, et jamais au nu extérieur. 

Le bois est un matériau naturel, sain et tradition- nel. Ses caractéristiques techniques mêlent rigidité et légèreté, résistance aux agressions chimiques et aux efforts brusques, qualités d’isolation phonique et thermique. Le bois satisfait pleinement aux cri- tères du développement durable. C’est un matériau renouvelable et une réserve de CO2. Contrairement aux produits moulés en matériau de synthèse qui doivent être jetés, la menuiserie bois peut être démontée, redressée, changée en partie, avant d’être re-posée et re-peinte. Facile à travailler, le bois permet d’obtenir des formes, sections, profils des moulures et jets d’eau d’aspect identique aux menuiseries anciennes et dans des dimensions plus importantes que d’autres matériaux. Il peut être laissé brut, traité avec des produits non nocifs, peint dans de nombreuses couleurs. Il est le maté- riau idéal pour répondre aux exigences de qualité esthétique et de performances techniques. 

L’aluminium est un matériau très conducteur de cha- leur, les fenêtres en aluminium dites « à rupture de pont thermique » sont moins isolantes que celles en bois. La fabrication des menuiseries en aluminium présente des profils industriels qui n’offrent que peu de possibilités de reconduire l’esthétique des menui- series anciennes en matière de profils des moulures et jets d’eau. Pour cette raison, ce matériau est plutôt adapté à l’architecture d’expression contemporaine.

 

La menuiserie n’est rien sans un vitrage de bonne qualité et vice versa. Les vitrages sont responsables de 5 à 30 % des per- tes de chaleur d’une maison. Changer un simple vitrage pour un double vitrage peu émissif permet d’éviter 60 à 70 % de perte de chaleur par rapport à la surface vitrée considérée. En moyenne, selon le mode de chauffage, cela re- présente une économie de 40 euros par m2 et par an. 

Si la restauration ne s’avère pas envisageable, il est possible de remplacer des contre-vents traditionnels vétustes par des volets roulants aux conditions suivantes :

> Les caissons des coffres d’enroulement ne seront pas visibles depuis le domaine public.

> Ils seront positionnés à l’intérieur du bâti et sans retombée sous les linteaux maçonnés des baies.

> En cas d’impossibilité technique, les coffres seront agrémentés de lambrequins en bois, au dessin soigné, rapportés au nu de la façade (sans débord).

Dans les immeubles anciens de la ville de pierre, il n’est pas recommandé d’ouvrir des baies de stationnement. En effet, plus importante en dimension que les autres baies de la façade, les portes de garage ont une forte présence dans l’espace public. Si cela est possible, il sera privilégier l’imitation et la reproduction des baies anciennes, la discrétion des baies nouvelles inscrites dans les rythmes des travées. Si la restauration d’une porte de garage ancienne ne s’avère pas réalisable, un remplacement peut être envisagé. Recommandées : les portes à la française ou pliantes s’ouvrant à l’intérieur. A éviter : les portes coulissantes car les parties basses restent fragiles. Les portes à enroulement sont à réserver aux commerces et leurs coffres sont à intégrer dans la devanture en applique. Les portes basculantes ou sectionnelles sont peu recommandées car difficiles à positionner dans les plafonds bas près des linteaux.

AAA.png
BBB.png

Pour réaliser certains travaux concernant les portes et fenêtres (modification des couleurs, remplacement de menuiseries extérieures sur rue ou sur jardin modifie l’aspect extérieur d’une construction. A ces titres, leur déclaration préalable est nécessaire, donc contactez la Direction du droit de l'urbanisme et de l’architecture (au 05 24 57 16 07 du lundi au vendredi de 8h30 à 18h à la Cité Municipale, 4 rue Claude Bonnier (Tram ligne A, arrêt Mériadeck). Cette déclaration permettra à Bordeaux Métropole de s’assurer que votre projet respecte les règles d’urbanisme et d’architecture en vigueur dans la ville de pierre. Formulaire disponible à la Cité Municipale de Bordeaux, Direction Générale de l’Aménagement à la même adresse ou sur le site du Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer.

Voici quelques adresses utiles : 

> Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) 

283 rue Ornano 33000 Bordeaux - 05 56 97 81 89 http://www.caue.gironde.com 

> Ordre des architectes d’Aquitaine

308 avenue Thiers 33100 Bordeaux - 05 56 48 05 30 http://www.architectes.org/accueils/aquitaine 

> Maison de l’architecture

308 avenue Thiers 33100 Bordeaux - 05 56 52 23 68 maison-architecture@wanadoo.fr
 

> Unité territoriale de l’Architecture et du Patrimoine Gironde

54 rue Magendie 33000 Bordeaux - 05 56 00 87 10 http://www.culturecommunication.gouv.fr 

À très bientôt !

Cabinet BIEC

09 81 13 95 17 / contact@biec.fr

03.png
01.png