Le stade Matmut et son chantier

À l’heure de la coupe du monde féminine de football, revenons sur le nouveau stade de Bordeaux, plus connu sous le nom de stade Matmut.

Tout d’abord, quelques chiffres clés.. le stade Matmut c’est :

  • 18,6 hectares sur l’ensemble du site (dont 4,9 hectares de parvis, ~1 hectare de pelouse et 4,6 hectare de stade)
  • 233 m de longueur, 210 m de largueur et 40 m de hauteur
  • 24 km de gradins
  • 41 000 m3 de béton
  • 1 020 poteaux circulaires en métal
  • 12 000 tonnes de charpente métallique

Rien que ça…

Et le stade Matmut c’est aussi 3 prix dont le trophée Eiffel dans la catégorie Divertir.

 

Et le chantier, qu’en est il ?

Débuté le 4 novembre 2012, il fut cadencé en huit phases, terminées le 30 avril 2015, date de la mise à disposition du stade.

 

PHASE 1: Défrichement, Dépollution, Installation de la base de vie

 

De novembre 2012 à janvier 2013

Cette phase a consisté à dépolluer le site du futur stade et à installer les bases de vie destinées à accueillir l’encadrement du chantier (groupement constructeurs, maître d’ouvrage, maîtrise d’œuvre) et les compagnons.

 

 

PHASE 2 : Terrassement et Fondations

 

De janvier 2013 à mai 2013

Les fondations sont par définition un élément primordial de tout édifice. Pas moins de 945 pieux ont été forés sur cette période d’une profondeur moyenne de 22 mètres sur un sol particulièrement meuble et compressible afin d’asseoir la structure du stade Matmut.

Plus de 10 000 drains horizontaux et verticaux ont également été mis en place afin d’accélérer la descente du terrain en provoquant la montée de l’eau.

 

 

PHASE 3 : Gros œuvre

 

D’avril 2013 à octobre 2013

Cette étape a débuté par la mise en place des 7 grues à tour fixe : 6 réparties sur la construction de l’ouvrage et une 7ème en charge de la préfabrication des gradins.

Une centrale à béton a également été construite afin de fabriquer le béton nécessaire à la fabrication de la dalle portée, des gradins préfabriqués et de l’ensemble du gros œuvre.

Les tribunes basses est et ouest se construisent sur cette phase, essentiellement en béton contrairement aux tribunes nord et sud entièrement métalliques.

 

 

PHASE 4 : Charpente métallique des tribunes et gradins

 

De juillet 2013 à janvier 2014

Plus de 3600 éléments de gradins ont été préfabriqués sur site et ont commencé à être mis en place à partir de juillet 2013 : au total 24 km de gradins ont été posés sur lesquels sont venus se fixer les sièges des spectateurs.

En parallèle, la charpente métallique a été montée dans les tribunes nord et sud où sont venues se fixer les crémaillères métalliques qui accueillent les gradins.

 

 

PHASE 5 : Charpente métallique du toit

 

De janvier 2014 à juillet 2014

Sur cette phase, s’est déroulé le pré-assemblage des éléments de la charpente au sol, le montage du toit, l’habillage de la toiture et la sous-face extérieure.

 

 

PHASE 6 : Corps d’état secondaires

 

D’octobre 2013 à décembre 2014

Une véritable fourmilière s’est mise en place avec le second œuvre et sa vingtaine de lots techniques :

  • Classiques (ex : menuiserie, serrurerie, sols, plâtrerie, électricité…)
  • Spécifiques au stade (ex : vidéosurveillance, contrôle d’accès, éclairage, sonorisation, écrans géants, signalétique…)

Cela a représenté l’intersection entre un ouvrage d’art et un bâtiment classique.

 

 

PHASE 7 : Parvis et accès

 

De septembre 2014 à décembre 2014

L’édifice fut terminé. Cette phase a consisté à aménager les extérieurs du stade dont le parvis d’une surface de plus de quatre hectares : plantes, passerelles, mobilier urbain, éclairage.

 

 

PHASE 8 : Equipements sportifs

 

D’octobre 2014 à décembre 2014 

Le point d’orgue a été réservé à la mise en place de la pelouse, la fixation des sièges des spectateurs, les éléments de jeux et les tribunes modulables.

Pour terminer, la phase de test et d’homologation a permis de lancer l’histoire du stade Matmut.

 

 

PHASE 9 : OUVERTURE DU STADE

 

30 avril 2015 et une inauguration le 18 mai 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source www.matmut-atlantique.com